Imagerie par résonance magnétique (IRM)

L'imagerie par résonnance magnétique est une imagerie qui ne recoure pas aux rayons X comme c'est le cas avec le Ct-scan. Le principe de l'IRM repose plutôt sur le magnétisme. Des ondes radio (qui diffèrent des rayons X) sont propulsées vers les tissus visés afin de permettre aux cellules d'acquérir une forme d'énergie. Les différents constituant du corps de l'animal (eau, tendon, cartilage, tissus mou) vont acquérir différents niveaux d'énergie qui seront perçus par des aimants localisés autour du corps de l'animal. Le niveaux d'énergie perçu par ces aimants produira une image avec différents niveaux de gris, allant du blanc au noir, qui permettront de différencier avec précision les différents tissus, particulièrement ceux qui constitue les articulations et le système nerveux, soit le cerveau et la moelle épinière. Ainsi, certaine conditions tels que les méningites, les caillots au cerveau, les tumeurs ou kystes pourront être détectés avec plus de précision que le Ct-scan. Il en va de même pour les infections des disques intervertébraux ainsi que les embolies fibro-cartilagineuses localisées à la moelle épinière. L'IRM est également utilisé afin de dépister certaines conditions, telles que l'hydrocéphalie ou encore la syringomyélie, une maladie qui affecte entres autre les Cavaliers King Charles et les chihuahua. On recours aussi à l'IRM pour obtenir des images des différents constituant d'une articulation car les structures tels que les ligaments, les ménisques et les muscles ne sont pas suffisamment bien défini pour établir un diagnostic précis via le Ct-scan nuisant aussi a l'évaluation adéquate du pronostic.