Ver du coeur

Qu'est-ce que c'est?

Dirofilaria immitis adultes dans le coeur d'un animal. La photo est une gracieuseté de Bayer.

Le ver du coeur est un long parasite qui vit principalement dans les artères pulmonaires des animaux, mais parfois aussi dans le coeur. 

Il s'agit d'un parasite que l’on retrouve dans les régions à climat tropical et subtropical, y compris le sud du Québec.

Le chien est l’hôte principal du parasite, c'est-à-dire l'hôte chez qui le parasite atteint sa maturité, mais ce dernier peut aussi infecter d’autres espèces de canidés sauvages et domestiques tels que les renards, les coyotes et les loups, ceux-ci lui servant de réservoir (source de parasites). 

De plus, le parasite peut infecter des espèces animales qui sont considérées comme des hôtes anormaux ne jouant pas de rôle significatif dans la transmission. Parmi ceux-ci on compte, entre autres, le chat, le castor, le furet, le vison, le raton laveur, l’ours, le cheval ainsi que l’humain.

Même les chats qui n'ont jamais accès à l'extérieur sont susceptibles d'être infectés par le ver du coeur. Plusieurs recherches d'ailleurs ont démontré que 25% des chats infectés vivaient exclusivement à l'intérieur.

De plus, il a également été démontré que les chats vivant à proximité de chiens infectés étaient probablement infectés eux aussi.

La transmission

L'infection s'acquiert par une piqure de moustique.

Le cycle du parasite

Cycle du parasite chez le chien :

Le développement du parasite se déroule comme suit chez les chiens : les parasites femelles, logées dans les artères pulmonaires du chien, produisent des larves, nommées microfilaires, qui se disséminent dans son sang.

Lorsqu’un moustique pique un chien infecté, il prélève du sang contenant des microfilaires. À l'intérieur du moustique, les microfilaires continueront leur développement pendant une période variant entre dix jours et un mois, selon la température externe.

Cette phase du développement du parasite dans le moustique est essentielle afin que les microfilaires deviennent infectieux, c'est-à-dire capable d'infecter un autre animal.

Par la suite, lorsque le moustique infecté piquera un autre chien, il déposera à la surface de sa peau une goutte de salive contenant quelques larves du parasite qui pénètreront par la peau et envahiront son organisme.

Pendant une période d’environ quatre mois, les parasites continueront leur développement puis entreront dans une veine et atteindront les artères pulmonaires. Une fois rendus, ils continueront leur croissance jusqu'à atteindre 12 cm chez le mâle et 30 cm chez la femelle.

Environ six mois et demi s'écouleront entre le moment où les parasites infectent l’animal et celui où les vers femelles produisent des microfilaires.

Les vers adultes peuvent vivre jusqu'à quatre ans. 

Cycle du parasite chez le chat :

Le cycle du parasite chez le chat est un peu différent de celui chez le chien.

D'une part, les vers ne vivent généralement pas assez longtemps pour produire des microfilaires parce que plusieurs d'entre eux meurent durant leur développement et, d'autre part, le système immunitaire de certains chats élimine souvent les larves avant que celles-ci ne deviennent adultes.

Par conséquent, les chats n'abritent généralement qu'un faible nombre de vers adultes. Malgré cela, l'infection par le ver du coeur peut leur causer de sérieux problèmes de santé et parfois même mener à leur décès.

Les signes cliniques

En plus d'avoir souvent moins de vers adultes que les chiens, les vers, chez les chats, ne deviennent peut-être pas aussi gros non plus. 

Cependant, puisque les chats sont généralement plus petits que les chiens, et que leurs vaisseaux sanguins sont aussi plus petits que ceux des chiens, seulement quelques vers dans leurs vaisseaux pulmonaires peut être suffisant pour les endommager.

Comme pour les chiens, certains chats ne démontreront jamais de symptômes causés par l'infection. 

Quand il y en a, ceux-ci peuvent s'apparenter avec plusieurs autres maladies, comme par exemple l'asthme félin. Les chats peuvent vomir, tousser et avoir de la difficulté à respirer. On appelle ce syndrome : « Maladie Respiratoire Associée au Ver du coeur » ou « HARD » en anglais.

D'un autre côté, le seul signe trahisant l'infection peut être une mort subite. 

Le diagnostic

Tel que déjà mentionné, le cycle du parasite chez le chat diffère un peu de celui du chien. Par conséquent, il est plus compliqué de diagnostiquer l'infection chez les chats que chez les chiens. 

Par exemple, il faut souvent exécuter les tests à différentes occasions pour identifier la présence du ver. De plus, l'obtention de résultats négatifs n'exclue pas nécessairement l'infection et des résultats positifs, selon les tests effectués, ne confirment pas non plus l'infection à tout coup.

Chez les chats, on peut, dans un premier temps, avoir recours à des tests antigéniques et sérologiques pour dépister le ver.

Chacun de ces tests présente des avantages et des limites et aucun d'eux, pris seuls, ne peut identifier la maladie chez tous les chats infectés.

Pour connaître les méthodes diagnostiques utilisées chez le chien, nous vous invitons à consulter le lien suivant :http://monvet.com/fr/fiche-informative/411/ver-du-coeur

Le traitement

Il n'existe actuellement aucun traitement pour le ver du coeur chez le chat.

Le mieux qui peut être fait est de suivre l'état de santé du chat et de contrôler les signes de la maladie.

Dans certains cas, une chirurgie visant à retirer les vers peut être recommandée, mais celle-ci est quand même coûteuse et risquée.

 

La prévention

Il existe différentes médications, vendues sous prescription, qui sont efficaces et sécuritaires pour prévenir l'infection chez les chats. Elles viennent sous différentes formes : comprimés à croquer, solutions à appliquer sur le dos de l'animal, etc. 

Il est recommandé de les administrer mensuellement, entre les mois de juin et de novembre, à chaque année.

N'hésitez pas à demander conseil à l'un des membres de notre équipe qui se fera un plaisir de vous conseiller quant à la médication convenant le mieux à votre chat.

Le dépistage

À chaque année, il est recommandé de faire un test de dépistage afin de détecter les chiens qui sont porteurs du ver du cœur, non seulement pour les traiter afin qu’ils se débarassent de leurs parasites, mais aussi pour qu’ils ne servent pas de réservoir d’infection pour eux-mêmes, les autres animaux et les humains autour d’eux, et pour qu'ils ne souffrent pas de complications, parfois sérieuses, associées au traitement lui-même.

Cependant, même si un animal est placé sur un programme préventif à chaque année, le test de dépistage est important à faire parce qu’il arrive parfois que les propriétaires oublient ou retardent une dose, que le chien rejette le médicament, qu’il y ait eu erreur de dosage chez un chien en croissance, que le médicament ait été mal absorbé par le chien ou que le ver du coeur ait développé une résistance au produit utilisé.



Les chats peuvent-ils être susceptibles aux vers du cœur?

Le chat peut en être affecté, toutefois il ne produira que peu de microfilaires, et ce, que durant 2-3 mois. Le vers décédera après environ 2 ans de vie. La majorité des affections rapportées chez le chat ne comportaient qu’un seul ver. Aucun préventif n’est recommandé en ce qui concerne les chats pour l’instant.

Et les humains ?!?!

Le premier cas de d’infestation chez l’humain a été rapporté en 1991, depuis ce temps on a observé une hausse de cas tant pour nous que pour le chien. Les signes cliniques chez l’humain sont les suivants : douleur thoracique, toux et fièvre. Aucun test diagnostique utilisé sur l’homme n’a eu de bons résultats. La radiographie thoracique peut nous donner un indice de cas de dirofilariose mais pour confirmer l’observation nous sommes obligés de pratiquer une thoracotomie (ouvrir et constater sur place). Ainsi pour prévenir une future infestation chez l’humain il faut tester et faire de la prévention chez le chien.

 

Les tests antigéniques

Un antigène est une protéine produite par un organisme étranger.

Dans le cas du ver du coeur, la recherche a permis de développer des tests identifiant certains antigènes produits par les vers adultes femelles. Il existe un tel test, très fiable, pouvant être exécuté en clinique qui permet d'identifier rapidement leur présence.

Cependant, si l'infection se limite à la présence de quelques vers adultes mâles ou de microfilaires seulement, il va sans dire que le test ne les détectera pas et sera donc négatif.

Par conséquent, il faut souvent avoir recours à d'autres méthodes diagnostiques pour tenter de confirmer ou d'exclure l'infection. Par exemple, il est parfois possible d'observer les vers à la radiographie ou à l'échographie du coeur et des poumons. Malheureusement, même ces tests peuvent être non concluants.

Les tests sérologiques

Un test sérologique consiste à identifier des anticorps produits par le corps d'un animal suite à son invasion par un micro-organisme étranger, dans ce cas-ci, le ver du coeur.

Un test positif peut indiquer un début d'infection ou une infection précédente, qui a déjà été éliminée par le système immunitaire du chat, mais pas nécessairement une infection actuelle. En effet, plusieurs chats ayant un test sérologique positif n'hébergent aucun ver adulte.

À l'opposé, certains chats parasités par le ver adulte ne produisent pas d'anticorps contre ces derniers pendant toute la période durant laquelle ils sont infectés. Par conséquent, un test sérologique effectué chez ces chats sera souvent négatif.