Diabète chez le chat

Qu’est-ce que le diabète ?

C'est une maladie qui apparait lorsqu’il y a trop de sucre (glucose) dans le sang du chat depuis un certain temps.

Cette hausse du sucre se produit soit parce que le pancréas fabrique moins d’insuline (diabète de type I) ou soit parce que l’insuline est incapable de faire entrer le glucose dans les cellules des organes du corps (diabète de type II).

Les chats sont plus souvent atteints de diabète de type II.

Le résultat est le même peu importe la raison : le glucose ne peut pas être utilisé par les organes comme source d’énergie.

Quels sont les symptômes du diabète?

  • Une perte de poids malgré un appétit normal ou augmenté;
  • Une augmentation de la quantité d’urine;
  • Une augmentation de la soif;
  • Des infections bactériennes, surtout de la peau et/ou de l’urine;
  • Une faiblesse musculaire qui fait que le chat « marche sur les talons » et a de la difficulté à sauter ou grimper.

Les chats qui sont affectés par ce type de diabète n’ont souvent pas l’air malade. Dans ce cas, on dit que le diabète est «non compliqué». 

Cependant, il arrive parfois que le diabète devienne «compliqué». Cela se produit quand des corps cétoniques s’accumulent dans le sang de l’animal. Ces corps cétoniques sont des toxines qui l’empoisonnent. On voit alors apparaître les symptômes suivants :

  • Perte d’appétit;
  • Dépression;
  • Déshydratation;
  • Vomissements

L’accumulation de corps cétoniques peut même causer la mort de l’animal.

Comment traiter le diabète ?

Le meilleur moyen de contrôler le diabète de l’animal est de lui injecter de l’insuline pour faire entrer le glucose dans les cellules.

De plus, on recommande de nourrir l’animal avec une diète « diabétique » prescrite par un vétérinaire, c’est-à-dire qui contient beaucoup de protéines et peu d’hydrates de carbone.

La combinaison de cette nourriture avec les injections d’insuline peut parfois causer une rémission du diabète, c’est-à-dire entrainer la disparition des symptômes. On atteint généralement plus facilement une rémission quand le diabète est diagnostiqué rapidement après son apparition.

Lorsqu’il y a rémission, on peut généralement arrêter l’insuline. Par contre, il faut continuer la nourriture adaptée pour réduire le risque que le diabète revienne, et ce, pour toute la vie du chat. En effet, si on l’arrête, le diabète a tendance à revenir en moins d’un mois dans 95% des cas. Heureusement, on peut espérer une 2e rémission si on recommence la diète diabétique et le traitement d’insuline.

Est-ce que l'insuline peut causer des effets secondaires ?

L’insuline peut faire baisser le sucre dans le sang de l’animal jusqu’à des niveaux possiblement dangereux. Ceci arrive surtout lorsque la dose d’insuline est trop forte, par exemple si le chat est en rémission ou si on fait une erreur de dosage.

Les symptômes à surveiller sont :

  • de la dépression et de la faiblesse;
  • une démarche chancelante;
  • des étourdissements;
  • de la raideur;
  • des convulsions, un coma et possiblement la mort dans les cas sévères.

Il faut donc toujours avoir à portée de la main une bouteille de sirop de maïs ou de sirop d’érable.

L’idéal est de mesurer le niveau de glucose sanguin avec un glucomètre si on en a un quand on observe de tels symptômes chez l’animal pour confirmer qu’ils sont réellement causés par la baisse de glucose.

Si le niveau de glucose est en effet très faible alors on peut faire boire à l’animal 1 c. à table de sirop ou en appliquer sur ses gencives. S’il n’y a pas de glucomètre, on peut quand même lui donner le sirop. Après, il faudra communiquer immédiatement avec un vétérinaire pour savoir quoi faire à partir de là.

Existe-t-il différentes sortes d'insuline ?

Oui. Les deux insulines les plus utilisées chez les chats est la glargine (Lantus®) et le ProZinc®.

La différence entre elles est surtout au niveau de la vitesse avec laquelle elles commencent à agir et combien de temps dure leur effet.

En général, les chats ont besoin de 2 injections par jour espacées d’environ 12 heures.

Quels sont les autres choix de traitements ?

Il existe aussi des agents antidiabétiques oraux (ex. Glyburide) que les chats peuvent prendre par la gueule pour tenter de faire baisser leur niveau de glucose dans le sang.

On ne sait pas exactement comment ils fonctionnent, mais il semblerait qu’ils font augmenter la production d’insuline par le pancréas et qu’ils améliorent l’effet de l’insuline au niveau des organes.

Les agents antidiabétiques oraux sont généralement beaucoup moins efficaces que l’insuline pour traiter le diabète de type II. De plus, on ne peut pas compter sur eux pour espérer atteindre une rémission et ils ne fonctionnent absolument pas en cas de diabète de type 1.

Une autre raison qui fait que l’on préfère traiter le diabète avec l’insuline plutôt qu’avec les agents antidiabétiques oraux est qu’ils peuvent causer plusieurs effets secondaires et qu’ils sont contreindiqués dans plusieurs cas.

Il est important également de traiter toute autre maladie pouvant être présente en même temps que le diabète (ex. infection urinaire, dentaire ou de la peau, etc.) parce qu’elles peuvent entraîner une résistance à l’insuline et empêcher le traitement du diabète de bien fonctionner.

Comment le poids du chat affecte-t-il le contrôle du diabète ?

L’obésité favorise le développement du diabète. De plus, elle nuit au contrôle de la maladie parce qu’elle aussi diminue l’efficacité de l’insuline. C’est pourquoi il faut éviter que l’animal engraisse. S’il est obèse, alors il faut le faire maigrir. Une fois qu’il aura atteint un poids idéal, il faudra aussi qu’il le maintienne.

On peut augmenter le niveau d’activités physiques de l’animal en plus de le nourrir avec la diète diabétique pour l’aider à perdre du poids. Pour y arriver, il faut calculer précisément la quantité de nourriture qu’il doit manger à chaque jour.

On divise la quantité calculée en deux repas par jour. On attend environ 30 minutes après qu’il ait mangé puis on lui injecte l’insuline.

Cependant, si l’animal préfère manger des petites quantités de nourriture pendant toute la journée, on peut continuer de le nourrir de cette façon.

Veuillez consulter le lien suivant pour en savoir plus sur les effets nocifs de l'obésité et notre programme de perte de poids.

Qu'est-ce que la fructosamine ?

La fructosamine est une protéine qui s’attache au glucose en surplus dans le sang. Son niveau augmente lorsque ça fait plus de 6 à 12 heures qu’il y a trop de glucose.

La mesure de la fructosamine donne un portrait de la quantité moyenne de glucose des 2-3 semaines d’avant la mesure.

Pourquoi mesurer la fructosamine ?

Mesurer la fructosamine est donc une manière de savoir si le niveau de glucose trop élevé est dû au stress de la visite ou au diabète. En effet, si le niveau de fructosamine est trop élevé alors cela veut dire que ça fait au moins 2-3 semaines que le niveau de glucose est trop haut. On en conclue donc que c’est le diabète qui est la cause de ce glucose trop haut et non le stress.

On peut aussi mesurer la fructosamine pour vérifier si le diabète est bien contrôlé ou non, si on ne peut pas faire de courbes de glycémie. Cependant, cette option n’est pas idéale pour différentes raisons.

Premièrement, parce que la quantité de glucose peut varier beaucoup dans la même journée. Cela peut faire que la valeur moyenne de la fructosamine reste normale, même si la glycémie est élevée pendant de longues périodes.

Deuxièmement, c’est seulement lorsque la glycémie dépasse un certain niveau que la fructosamine augmente. On peut donc manquer de diagnostiquer un début de diabète chez certains chats si on se fie juste à la fructosamine. En effet, le niveau de glucose n'est généralement pas très élevé au début de la maladie.

Finalement, on peut utiliser la mesure de la fructosamine pour démontrer qu’il y a eu une perte de contrôle du diabète mais elle ne peut pas expliquer pourquoi cette perte de contrôle s’est produite. Ce n’est qu’avec une courbe de glycémie qu’on peut identifier si c’est la dose ou la durée de l’effet de l’insuline qui n’est plus adéquate.

Le suivi du traitement

Quand on commence le traitement, on voudra surveiller de près le niveau de glucose sanguin du chat. Le but est de vérifier que la dose d’insuline prescrite est efficace et aussi de s’assurer que le niveau de glucose ne descende pas trop bas.

Généralement, cela prend environ 10-14 jours pour que le niveau de glucose se stabilise. On voudra faire ce qu’on appelle une « courbe de glycémie » à ce moment-là. Il s’agit de mesurer le niveau de glucose à quelques reprises durant la journée.

Il est préférable que cette courbe soit faite à la maison pour éviter que le stress de l’hospitalisation fasse grimper le niveau de glucose dans le sang du chat. Un glucomètre spécialement conçus pour les animaux (ex. AlphaTRAK2®) doit être utilisé, car les glucomètres pour humains ne sont pas calibrés pour les animaux et pourraient fournir des fausses mesures. 

Si la courbe est faite à la maison, il faudra transmettre les résultats au vétérinaire en charge de l’animal pour qu’il puisse les analyser. Il ou elle déterminera par la suite si la dose d'insuline doit être changée ou non. 

La courbe de glycémie est le seul moyen fiable de savoir si le diabète est bien contrôlé. En effet, le niveau de glucose peut être trop haut même si les symptômes ont disparu. Cela est à éviter parce qu’un niveau de glucose qui reste trop haut pendant longtemps peut endommager les cellules du pancréas qui fabriquent l’insuline. De plus, cela peut aussi faire en sorte de diminuer l’efficacité de l’insuline au niveau des organes.

Par la suite, la fréquence des courbes de glycémie variera selon que le diabète est bien contrôlé ou non. En règle générale, il faut faire des courbes 10-14 jours après chaque changement de dose d’insuline. Également, on recommande de faire des analyses sanguines et urinaires à chaque 6 mois.

Comment manipuler l'insuline ?

En terminant, voici quelques conseils à suivre concernant la conservation et la manipulation de la fiole d’insuline :

  • Garder la fiole au réfrigérateur. Le produit peut se conserver pendant quelques mois (selon le type d’insuline prescrit) tant que le flacon reste propre;
  • Bien mélanger le produit en inversant la fiole à quelques reprises (éviter de la brasser);
  • Quand on insère l’aiguille dans la fiole et que l’on retire le piston, une bulle d’air va pénétrer dans la seringue en même temps que le produit. Il faut expulser cette bulle d’air en « pitchenotant» l’extrémité de la seringue;
  • Avant d’injecter le produit au chat, on doit d’abord prendre une pincée de peau sur le côté de son thorax et la soulever pour en faire une petite tente;
  • Ensuite, on insère l’aiguille à la base de la tente et on enfonce le piston. Il faut s’assurer d’être bien accoté contre la peau avant d’injecter. L’aiguille devrait bouger librement si elle est bien positionnée sous la peau et non dans son épaisseur;
  • Il faut changer de seringue et de site d’injection d’une fois à l’autre.

Pour toute information supplémentaire ou une consultation, veuillez communiquer avec l'un de nos établissements.