Insuffisance rénale chronique

Votre animal vient d’être diagnostiqué insuffisant rénal chronique. Cette condition survient lorsque plus de 75 à 85% des reins ne fonctionnent plus. Ils n’arrivent alors plus à effectuer leurs fonctions quotidiennes qui consistent à régulariser le métabolisme de l’eau ainsi qu’à éliminer les déchets métaboliques produits par les différents organes. Votre animal va alors développer progressivement l’un ou l’autre des symptômes suivants : perte de poids, perte d’appétit, nausées et/ou vomissements, déshydratation malgré une augmentation de la consommation d’eau et augmentation de la production d’urine. L’insuffisance rénale chronique est malheureusement le plus souvent irréversible et fatale. Par contre, en suivant les recommandations suivantes, nous pourrons possiblement en ralentir la progression.

Nourrissez votre animal avec la nourriture formule rénale recommandée. Il est très important d’introduire cette nouvelle nourriture très progressivement sur une période de quatre semaines afin d’y habituer votre animal. La nourriture humide est préférable à la nourriture sèche puisqu’elle contient plus d’eau. Il existe d’autres moyens d’augmenter la consommation d’eau comme : placer plusieurs bols d’eau dans la maison et les remplir à ras bord (évitez les bols de plastique parce qu’ils donnent un mauvais goût à l’eau. Utilisez plutôt des bols en acier inoxydable, en verre ou en céramique). Vous pouvez aussi ajouter des glaçons ou quelques gouttes de jus de thon dans l’eau en vous assurant d’offrir également un bol d’eau fraîche à votre animal. Une distributrice d’eau peut être utile.

  • Il est fort possible que votre animal n’ait pas envie de manger. Dans ce cas, nous pouvons lui prescrire un stimulant d’appétit.
  • Pour diminuer les dommages aux reins causés par le phosphore (qui a tendance à augmenter dans le sang lors d’insuffisance rénale), un agent lieur de phosphore sera prescrit.
  • Pour diminuer la perte de protéines par les reins, qui à son tour favorise la progression de la maladie, nous avons prescrit du chlorhydrate de bénazépril.
  • Pour diminuer les nausées et/ou les vomissements causés par l’irritation gastro-intestinale que provoquent les déchets métaboliques dans le sang, nous avons prescrit un antiémétique et un protecteur gastrique.
  • Pour maintenir une bonne hydratation ainsi que faciliter l’élimination des déchets métaboliques, vous devrez administrer à votre animal par voie sous-cutanée un soluté.
  • Une supplémentation en potassium a été instaurée au traitement.
  • Afin de prévenir le développement d’hyperparathyroïdies secondaires (condition qui affecte le métabolisme du calcium) fréquent lors d’insuffisance rénale chronique qui à son tour est dommageable pour les reins, nous avons prescrit du Calcitriol.
  • Si votre animal souffre d’anémie sévère à cause de son insuffisance rénale, nous lui avons prescrit de l’érythropoïétine. Dans environ 25 à 30% des cas, la production d’anticorps contre cette érythropoïétine peut apparaître suite à ce traitement et engendrer certains effets secondaires. Les symptômes consistent en de l’hypertension, des convulsions ainsi qu’une détérioration de l’anémie par manque de fer. L’animal peut alors nécessiter une ou des transfusions sanguines qui elles-mêmes sont plus à risque d’engendrer des réactions transfusionnelles.

C’est pourquoi ce traitement n’est instauré que lorsque le niveau d’hématocrite (c’est-à-dire la proportion de globules rouges dans le sang) est inférieur à 20% et que l’animal présente des symptômes reliés à son anémie (augmentation de la fréquence cardiaque, présence d’un souffle cardiaque, défaillance cardiaque, intolérance à l’exercice et perte d’appétit). Un supplément de fer doit être donné conjointement à ce traitement.

  • Il est fréquent qu’un animal souffrant d’insuffisance rénale chronique présente également de l’hypertension qui à son tour peut endommager les reins encore davantage. Si c’est le cas de votre animal, nous lui avons prescrit un hypotenseur.

En ce qui concerne le suivi de sa condition, nous vous recommandons de prendre rendez-vous pour effectuer :un examen physique, une hématologie, une hématocrite, une biochimie, une mesure du niveau de calcium sanguin et une urologie incluant un ratio protéine/créatinine urinaire +/- une culture d’urine, tel que recommandé par votre vétérinaire.